Admirant le postérieur très arrondi d'une femme un conducteur de moto a failli endeuiller toute sa famille (3)

Admirant le postérieur très arrondi d'une femme un conducteur de moto a failli endeuiller toute sa famille (3)

Admirant samedi après-midi, le postérieur très arrondi que faisait ressortir la jupe d'une femme vêtue en tenue africaine, un conducteur de moto, la quarantaine révolue, a failli heurter une grosse cylindrée au centre-ville de Brazzaville.

Fort heureusement, il a évité le pire après l’avertisseur sonore prolongé du chauffeur de la voiture venant en face de lui.

Le conducteur de la moto pris de peur et de panique a roulé en direction de quelques usagers visibles sur les passages pour piétons.


 
Rappelez-vous que '' la route ne tue pas, mais c'est nous qui tuons ''.

En mars 2017, un soldat admirant le postérieur d'une femme, a violemment heurté un caillou qui a abîmé son brodequin droit sous les regards hilares et moqueurs des passants à Loandjili, le 4ème arrondissement de Pointe-Noire, la capitale économique du Congo.

Sous les quolibets de la foule, le soldat a ramassé la semelle de sa chaussure dont le cuir est resté accroché au pied.


 
Pris de honte, l'homme en treillis a tenté d'intimider la foule, avant de bondir précipitamment dans un taxi qui était sollicité par une autre personne.

«Riez bien, je vous ai identifié tous et rassurez-vous que je vous rattraperai. Tant pis pour celui qui va tomber dans mon filet », a lancé le soldat, intimant ensuite l’ordre au taximan de rouler.