Accord USA - Mexique sur l'immigration, Trump suspend ses menaces de taxes douanières

Accord USA - Mexique sur l'immigration, Trump suspend ses menaces de taxes douanières

WASHINGTON/MEXICO - Les Etats-Unis et le Mexique ont conclu un accord vendredi pour éviter une guerre commerciale, le Mexique s'engageant à prendre des "mesures fortes" pour endiguer l'afflux de migrants en provenance d'Amérique centrale.

Donald Trump menaçait d'imposer à compter de lundi des droits de douane de 5% sur tous les produits mexicains si le pays voisin n'acceptait pas de prendre des mesures plus efficaces pour contenir les flux de migrants à la frontière entre les deux pays.

Le Mexique a accepté d'accueillir davantage de réfugiés qui demandent l'asile aux Etats-Unis pendant l'examen de leur dossier, indique les deux pays dans une déclaration commune signée à Washington après trois jours de pourparlers.

"Les Etats-Unis vont immédiatement étendre la mise en oeuvre du protocole de protection des migrants (MPP) existant à l'ensemble de leur frontière méridionale", dit-on dans la déclaration commune.

"En réponse, le Mexique autorisera l'entrée de toutes ces personnes pour des raisons humanitaires, dans le respect de ses obligations internationales, en attendant que leur demande d'asile soit examinée".

Les autorités mexicaines ont également accepté de renforcer les mesures visant à endiguer l'immigration clandestine, en déployant notamment la garde nationale à sa frontière sud.

Le ministre mexicain des Affaires étrangères, Marcelo Ebrard, a précisé que le déploiement débuterait lundi. "Je crois que c'est juste équilibre", a-t-il déclaré à Washington.

Les deux pays poursuivront leurs discussions sur l'immigration clandestine et si les dispositions prévues par l'accord "n'ont pas les résultats escomptés, ils prendront des mesures supplémentaires et les annonceront d'ici trois mois".

L'accord n'accède toutefois pas à une des demandes des Etats-Unis, qui espéraient que le Mexique accepte d'assumer le rôle de "pays tiers sûr". Un tel statut aurait contraint.

les demandeurs d'asile à déposer leur demande pour le statut de réfugié au Mexique plutôt qu'aux Etats-Unis.

"Les droits de douane qui devaient être imposés lundi par les Etats-Unis, contre le Mexique, sont suspendus indéfiniment", a prévenu vendredi soir Donald Trump dans un tweet.

En mai, les services américains des garde-frontières ont appréhendé plus de 132.000 personnes qui venaient du Mexique, ce qui représente le nombre le plus élevé depuis 2006. Trump avait menacé de relever progressivement les taxes douanières jusqu'à 25% le 1er octobre prochain si le Mexique n'avait pas pris de mesures efficaces. Reuters